Attribué pour la première fois en 1980, ce prix est remis chaque année au mois de mai lors de l'Assemblée Générale de l'Union Nationale.

Pourquoi ? Faire découvrir et connaître un auteur francophone encore peu connu du grand public. Et ce n'est pas sans une certaine fierté que l'on s'aperçoit, en lisant le palmarès, que de nombreux auteurs se sont vus confirmer leur talent par la suite.


Le 29 mai, le lauréat 2018 sera choisi parmi les quatre finalistes suivants:

  • Antoine BELLO pour L'homme qui s'envola
  • Javad DJAVAHERY pour Ma part d'elle
  • Aline KINER pour La nuit des béguines
  • Jean-Luc SEIGLE pour Femme à la mobylette